Minimiser les symptômes


Contre le lupus lui-même, il n’existe pas de mesures de prévention. Le but du traitement est d’éviter une aggravation de la maladie et la dégradation des organes.

Lorsque le lupus se manifeste par poussées, il est important de connaître les facteurs qui les provoquent et de les éviter. Ceux-ci sont très individuels.

Protection solaire

Protection solaire

Lorsque votre ombre est plus courte que votre taille, ne vous exposez pas au soleil.

Les UV peuvent provoquer des poussées et aggraver les symptômes. Il est donc important d’être très conséquent en ce qui concerne la protection solaire (vêtements et crème). Les médicaments provoquant une photosensibilisation doivent être évités. Parlez-en à votre médecin.


Vitamine D, prophylaxie 

Vitamine D, prophylaxie

Les meilleures sources de vitamine D sont, par ordre décroissant: huile de foie de morue, beurre, produits laitiers non écrémés, œufs, foie, margarine enrichie, champignons, avocats et poissons (gras).

La vitamine D est produite par les rayons de soleil sur la peau. Chez l’adulte, une insuffisance provoque l’ostéopénie et l’ostéoporose. Par ailleurs, le manque de vitamine D est un facteur de risque lors de maladies auto-immunes. Plus le taux de vitamine D est bas, plus l’activité de la maladie est haute. En plus, le besoin en vitamine D est plus élevé lors de prise de glucocorticoïdes (cortisone), ce qui est le cas pour beaucoup de lupiques. Comme les malades du lupus doivent éviter le soleil (voir plus haut), une prophylaxie est nécessaire. Chez un adulte, une prise journalière de 4000 I.E. de vitamine D3 est conseillée.


Prévention du stress 

Le stress corporel, mental, émotionnel ou social est un agent causal courant d’activité de la maladie. Ce point doit être pris quotidiennement en considération. Différentes techniques de relaxation ou un accompagnement psychologique peuvent être utiles.

  

Tabac 

L’évolution du lupus érythémateux est généralement plus grave chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. La fumée est un agent causal possible. Inhaler de la fumée activement ou passivement augmente la tendance à l’artériosclérose. L’efficacité de certains médicaments nécessaires lors d’un lupus érythémateux est affaiblie. La fumée active ou passive doit être écartée.

 

Médicaments 

Les médicaments susceptibles de provoquer des poussées doivent être évités. Parlez-en à votre médecin.

Pour plus d'informations voir la brochure «Médicaments» de la Ligue suisse contre le rhumatisme.

La consommation de pamplemousses influence l’effet de plusieurs médicaments dont certains utilisés lors du lupus. Les pamplemousses sont donc déconseillés. 

  

Protection contre les infections et vaccins 

Une protection contre les infections est nécessaire chez les malades sous immunosuppresseurs. Ceux-ci affaiblissant les défenses immunitaires, une banale infection peut devenir très dangereuse. Les rassemblements de foule doivent donc être évités pendant les périodes d’infections.

Pour les lupiques qui prennent des immunosuppresseurs, une vaccination universelle est donc extrêmement importante. Une prudence particulière est de mise pour les vaccins vivants. Ceux-ci sont généralement contre-indiqués lors d’un lupus.