Informations sur le coronavirus

Comment doivent se comporter les patients souffrant de lupus sous médicaments immunosuppresseurs ? 

En général, il est recommandé de poursuivre les thérapies avec des médicaments qui suppriment le système immunitaire malgré la pandémie de coronavirus. Même chez les patients immunodéprimés, l'infection semble être généralement bénigne. 

Dans certains cas, le médecin traitant peut évaluer la situation différemment et interrompre les médicaments immunosuppresseurs pendant un certain temps par précaution. Mais ne prenez pas cette décision de votre propre initiative ! Consultez votre médecin et suivez ses instructions. 

Déclaration de la commission des affaires cliniques : Selon l'état actuel de nos connaissances, il n'y a aucune raison pour les patients d'interrompre leur traitement de base tant qu'il n'y a pas de suspicionune d'une infection active par le coronavirus (par exemple, toux, essoufflement et/ou fièvre ≥ 38ºC). (Status au 23 juin 2020)


Les personnes particulièrement vulnérables doivent-elles aller travailler ? 

Les employés vulnérables doivent être particulièrement protégés. Le Conseil fédéral a précisé le 16 avril 2020 quelles étaient les personnes vulnérables et ce à quoi il fallait veiller dans le cadre des mesures de protection.

Les employeurs donnent la possibilité aux personnes vulnérables de travailler à leur domicile. Ils prennent les mesures organisationnelles et techniques correspondantes et leur permettent si nécessaire d’effectuer un travail de substitution approprié.

Si la personne vulnérable ne peut travailler que sur place, les employeurs doivent adapter les processus ou le poste de travail afin qu’elle soit protégée. S'il ne peut pas le garantir, il doit libérer la personne concernée de ses obligations professionnelles tout en continuant à lui verser son salaire.

S’il n’est pas possible qu’une personne concernée travaille à la maison et qu’elle juge le risque trop grand à son poste de travail, elle peut refuser de travailler dans l’établissement. Dans ce cas, l’employeur doit continuer à lui verser le salaire.

(Office fédéral de la santé publique OFSP)


Vais-je continuer à recevoir mes médicaments ?

Mise à jour sur le Plaq uenil® (hydroxychloroquine)
Selon le courrier de l'OFSP du 8 juin 2020, I‘approvisionnement en hydroxychloroquine pour les patients chroniques s’est stabilisée et ne pose plus de difficultés actuellement. Au vu de l’évolution favorable de la situation, les recommandations et les mesures d'accompagnatrices (utilisation du formulaire de commande) sont donc levées avec effet immédiat.

L’hypothèse selon laquelle le Plaquenil® serait efficace en cas d’infection au COVID-19 n'a pas pu être prouvée dans les études.


Où puis-je trouver des informations complémentaires ?

La situation change continuellement. Des informations actualisées et des réponses aux questions fréquemment posées sur le coronavirus sont disponibles sur le site de la société suisse de Rhumatologie.

La Ligue suisse contre le rhumatisme met également à jour en permanence ses informations sur le rhumatisme et le coronavirus.

Vous trouvez plus d'informations sur les médicaments ici.


L'OFSP a mis en place des lignes téléphoniques pour les questions (tous les jours de 6 à 23 heures) : 

  • Pour les professionnels de la santé : 058 462 21 00
  • Pour la population : 058 463 00 00